Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Voyage en Inde du Sud - été 2006
  • : Récit du voyage en Inde du Sud de Nicolas et Aurélia de mi-juin à fin août 2006
  • Contact

Catégories

Liens

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 14:36
Jeudi 24 août :

    On s’est levés à 8h. On a rangé nos affaires et on a quitté notre chambre le gros sac sur le dos.
    A 8h30, on a pris notre petit-déjeuner au « Dropadi Bar ». Il était super tôt et pourtant tous les serveurs étaient déjà présents ! Ça m’a fait halluciner parce que les serveurs étaient présents du matin très tôt jusqu’au soir très tard, il ne faisait presque pas de pause durant le service, ils devaient être payés trois roupies et ils avaient tout le temps le sourire ! On a vu certains matins, des serveurs qui n’étaient pas très souriants mais fatigués, désormais je comprenais pourquoi.
    On a commandé pour 230Rs (3,8€) deux omelettes aux fromages et deux thé glacé à la pêche pour tous les deux, une salade de fruit pour Nico et un pancake au chocolat pour moi.
    Lorsqu’on a quitté le « Dropadi Bar » avec nos gros sacs sur le dos, les dix serveurs tous alignés nous ont dit au revoir et le serveur qui nous aimait bien nous a dit « take care » ce qui signifie « prenez soin de vous ». Ça nous a trop touché.
    Ça sentait la fin des vacances. C’était trop triste.
    Le bus direction Margao est venu se garer dans la rue principale de Palolem Beach à quelques pas du « Dropadi Bar ». On est montés à bord. A 9h34, le bus a quitté Palolem Beach.
    Le trajet a duré une heure et demie pour 50Rs (0,8€).
    On est arrivé à Margao à 11h. On était à 20 minutes de la gare à pied. On est descendu du bus et on a marché pour rejoindre la gare de Margao. On a marché 20 minutes sous un soleil tapant sur une route toute droite. On croyait qu’on n’arriverait jamais au bout. Les gros sacs étaient lourds et le soleil tapait et on suait, et on perdait des litres d’eau. A 11h20, on est enfin arrivé à la gare, dégoulinant. Cette gare on la connaissait, on était arrivés à cette gare deux mois plus tôt sous la pluie pour rejoindre Colva avant Palolem.
    Notre train était prévu pour 12h20, on est partis à 12h50 direction Bombay.
Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 14:23
Mercredi 23 août :

    On s’est levés à 9h30. A 11h, on était au « Dropadi Bar ». Nico a pris une omelette au fromage, une salade de fruit et un milk tea (thé au lait). J’ai pris un pancake au chocolat et un thé glacé à la pêche.
    A 12h, on est allés se poser sur la plage. On a d’abord fait bronzette puis on est allés se baigner dans une eau extrêmement plate. Comme il n’y avait pas de vagues, je me suis mise sur le dos et je me suis laissée flotter. Un vrai bonheur ! C’était le calme absolu et j’avais une vue magnifique sur la plage, sur les cocotiers. C’était génial ! Vraiment apaisant. Je n’avais pas envie que nos vacances se terminent. C’était trop le paradis Palolem Beach !
undefined
undefined
undefined

    A 14h, on est allés chercher nos billets de train au cyber café. On avait notre billet de train pour notre retour à Bombay ce qui disait fin des vacances, retour en France… snif…
    Au « Dropadi Bar », on a commandé quatre tiger prawns tandoori (des crevettes tigres c’est-à-dire des grosses crevettes cuites dans un four en argile) pour 400Rs (6,6€). Puis comme on avait encore un peu faim, on a commandé des cheese olive naan (naan au fromage et aux olives).
    De 15h30 à 16h30, on a digéré au
« Dropadi Bar » en jouant aux cartes.
    Puis, on est allés bronzer sur la plage et se baigner. Mais l’eau était partie. Elle était très très loin.
undefined

    Notre voisin de serviette faisait sa sieste, mais quand on l’a pris en photo, il a levé une oreille.
undefined
undefined

    Ces chiens errants qui squattaient la plage, nous en avait fait voir de toutes les couleurs en pisant à plusieurs reprise sur notre serviette ou sur nos sacs à dos.
    A 18h, on a regardé le coucher de soleil depuis la plage.
    A 20h, on a dîné au « Dropadi Bar ». Nico a pris un baracuda fillet pour 250Rs (4,2€) et j’ai testé les prawns stuffed papad (crevettes) pour 90Rs (1,5€). On a pris un thé glacé à la pêche chacun.
undefined
    On est rentrés à la chambre à 21h30 où l’on a passé notre dernière nuit à Palolem.



Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 14:16
Samedi 19 août :

    On s’est levé à 9h. A 10h30 on était au Dropadi Bar assis face à la mer. On a pris une omelette au fromage chacun, Nico a pris également des toasts à la confiture et un thé, et j’ai pris un pancake au chocolat et à la banane avec un jus d’orange. On en a eu pour 190Rs (3,2€).
    On s’est ensuite promené sur la plage avec pour but de rejoindre l’île sur la droite, mais il fallait traverser par la mer et Nico s’est enfoncé dans l’eau jusqu’au torse alors on a abandonné.
    On a vu les pêcheurs qui exposaient leur récolte de poissons sur la plage, il y avait des paniers entiers de poissons et crevettes ! C’était impressionnant !
    But remis à plus tard, on est allé se poser près des touristes et on est allé se baigner. Nico m’a appris à surfer les vagues sans planche et j’ai moyennement réussi. Je me suis plusieurs fois pris le bouillon et ça je n’aime pas. Mais on s’est grave amusé dans les vagues.
    Une heure après, à 13h, on est rentré se doucher.
    Vers 14h45 on est allé au Dropadi Bar. On a pris un délicieux olive garlic cheese naan pour tous les deux. Quel régal ce naan ! Nicolas a pris des spaghettis à la bolognaise et au poulet, et j’ai pris une salade grecque. On a attendu une bonne heure avant d’être servi alors que la veille on était ravie de la rapidité avec laquelle on avait été servi.
    A 16h30 on a terminé notre repas. Nico voulait aller se baigner mais j’avais mal à la tête, je me sentais fatiguée et en plus il pleuvait un peu, ça n’incitait pas à la baignade. J’ai préféré rentrer à la chambre et laisser Nico se baigner tout seul. Mais Nico m’a suivi furieux car il ne voulait pas se baigner tout seul. Je me suis endormie et finalement Nico est parti se baigner à 17h. Il n’est rentré qu’une heure et demie après alors que je dormais toujours… Il s’était bien amusé. Il a fait de la planche durant plus d’une heure.
    On est allé sur internet et à 20h on était de retour au Dropadi Bar. On s’est pris un soda chacun (Coca pour Monsieur, Fanta pour Madame) et un cheese olive naan en apéro avant de déguster un délicieux seabas tandoori. En fait, c’est Nico qui a tout mangé, je n’ai pu avaler que trois bouchées tellement j’avais trop mangé durant la journée et j’avais chaud…
    On est rentré à la chambre à 21h30, on a regardé la télé. Il y avait le film « Seul au monde » avec Tom Hanks qui passait. C’est pratique quand on ne comprend pas l’anglais ce film car il n’y a presque pas de parole puisque il s’agit d’un homme seul perdu sur une île déserte, bien qu’il se parle à son ami le ballon de volley… A 23h, on dormait.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 14:14
Lundi 21 août :

    On s’est levés à 9h. A 10h30, on a été au « Dropadi Bar » prendre le petit-déjeuner. Nico a pris une omelette au fromage, des toasts avec de la confiture, un thé et un mango lassi (yaourt battu à la mangue). J’ai pris un pancake au chocolat et un milk-shake à la fraise.
    A 11h40, on est allés se baigner jusqu’à 13h.
    Après s’être douchés à la chambre, on est retournés au « Dropadi Bar ». Nico a pris un salade de tomates et de fromages. J’ai pris une omelette aux tomates et au fromage. On a pris également un cheese olive naan (un naan au fromage et aux olives). On a dû attendre un moment avant d’être servis. On a fini notre repas à 16h…
undefined

    Plus tard dans l’après-midi, on a été au cyber café. On en a profité pour réserver le billet de train pour Bombay auprès de la gérante du cyber café. Notre avion décollant le 29 août, on devait être quatre jours avant le départ à Bombay pour confirmer notre départ auprès de la compagnie aérienne Swiss Air. A la base, on avait prévu d’aller à Panaji et Old Goa (Nico y avait déjà été) avant de rejoindre Bombay, mais on avait préféré zapper et profiter de Palolem une semaine au lieu de trois jours depuis que le beau temps était revenu.
    On a réservé un billet pour le jeudi 24 août au soir ce qui nous faisait arriver à Bombay le vendredi matin pour 980Rs (16,3€). La gérante du cyber café devait aller récupérer le billet pour nous et nous le donner par la suite.
    On est allés se baigner vers 18h. Il faisait beau, ça faisait trop plaisir.
    A 19h40, on est allés au « Dropadi Bar ». Le resto étant plein, on a partagé une table avec un italien. On a pris un king fish à 400Rs (6,6€), un peach iced tea (un thé glacé à la pêche) pour moi et un coca pour Nico.


Mardi 22 août :

    Je me suis levée à 10h. Nico, lui, était réveillé depuis bien plus longtemps.
    A 11h15, on a été au « Dropadi Bar ». On a pris chacun une omelette au fromage accompagné d’un mango lassi (lassi à la mangue) et d’un milk tea (thé au lait) pour Nico et d’un peach iced tea (un thé glacé à la pêche) pour moi.
    On est restés assis à notre table face à la mer jusqu’à 15h30.
undefined

    Entre temps, on a joué aux cartes, on a bu chacun un thé glacé à la pêche et j’ai écrit notre voyage sur mon cahier de bord.
undefined

    Et à 14h30 on a pris notre repas. Nico a mangé une salade de tomates et au fromage pendant que j’ai dégusté une purée au fromage faite maison.
    On a pu suivre de notre table la marais descendante. La mer descendait de plus en plus. Reviens la mer ! Ne t’en vas pas !!!
    A 15h30, l’eau de la mer ayant vachement baissé, il était possible de rejoindre à pied l’île à droite de Palolem. Sur la photo, on voit à gauche l'île dont je parle. Elle est séparée de la plage en arc de cercle par la mer.
undefined

    Alors qu’on marchait pour rejoindre le bout de la plage, on a croisé les pêcheurs qui ramenaient sur la plage leur récolte plus que fructueuse.
undefined
undefined
undefined

    En se rapprochant du bout de la plage, on a vu sur le sable des milliers de petits crabes qui faisaient comme des fourmilières dans le sable et qui se cachaient sous le sable dès qu’on allait marcher dessus. J’avais trop peur de les écraser. J’en ai malencontreusement écrasé au retour, ça faisait des sales bruits d’écrasement…
    On est ensuite arrivés près de l’île qui était reliée à la plage par un chemin de rochers traversant la mer.
undefined

    Pour atteindre la mer qui séparait la plage à l’île, il fallait marcher d’abord sur des gros rochers sur le sable, mais ça me faisait peur. Mais j’ai relevé le défi en suivant Nico jusqu’à ce qu’on arrive aux rochers qui se trouvaient dans l’eau. J’avais vraiment trop peur de glisser alors j’ai fait demi-tour. Surtout qu’il n’y avait rien d’extraordinaire sur l’île : des gros rochers à escalader. Nico est parti seul en me laissant son sac pesant assez lourd pour ne pas le mettre à l’eau, bref, rien de mieux pour m’alourdir et me déséquilibrer. Je suis donc repartie en sens inverse sur les rochers sur le sable en galérant bien comme il faut pour trouver où mettre les pieds sans glisser, cela sous le regard enjoué d’un indien qui se marrait bien en me regardant galérer. A un moment, j’ai voulu essayer de passer en mettant un pied dans l’eau, mais j’ai mis le pied sur un caillou qui m’a tranché le côté du pied… Je commençais à saigner… super… en plus avec l’eau salée ça piquait d’autant plus… Heureusement, j’étais arrivée au bout de la traversée des rochers. Je me suis arrêtée sur la plage et à ce moment-là Nico m’a rejoint en nageant dans l’eau profonde.
    Comme la mer s’était éloignée, un banc de sable s’était formé entre la plage et la mer formant une mini-île. Nico a voulu y faire un château de sable ou plutôt une tour de sable. Alors je l’ai aidé à empiler le sable. On a attendu jusqu’à ce qu’il s’effondre sous l’effet des vagues.
    A 18h, on a été au cyber café récupérer le billet de train. Mauvaise nouvelle : il n’y avait plus de places pour ce train… La gérante du cyber café nous a proposé un autre train pour le jeudi à 12h20 plus rapide (8h) et surtout plus cher : 1590Rs (26,5€) pour 2 billets au lieu de 980Rs (16,3€). Comme on n’avait pas trop le choix vu qu’on devait être à Bombay le vendredi pour confirmer nos billets d’avion pour notre retour en France, on a réservé les billets de train.
    A 19h20, on est allé à la pizzeria « Magic Italie » car j’avais envie de pizza alors que Nico aurait préféré aller au « Dropadi Bar ». Nico a commandé une quatre fromages et j’ai pris une « eggs » une pizza avec un œuf cuit dessus, c’était super bon. En dessert, on a pris deux glaces à la vanille. On en a eu pour 520Rs (8,6€).
    A 20h30, on est retournés au cyber café, cette fois-ci pour téléphoner. Nico a appelé le « Bentley’s hotel », l’hôtel où l’on avait été à Bombay. Il a réservé une chambre pour jeudi soir pour quatre nuits.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 14:12
Samedi 19 août :

    On s’est levés à 9h. A 10h30, on était au « Dropadi Bar » assis face à la mer, le beau temps était revenu. On a pris une omelette au fromage chacun, Nico a pris également des toasts à la confiture et un thé, et j’ai pris un pancake au chocolat et à la banane avec un jus d’orange. On en a eu pour 190Rs (3,2€).
    On s’est ensuite promenés sur la plage avec pour but de rejoindre l’île qui se trouvait sur la droite, mais il fallait traverser par la mer et Nico s’est enfoncé dans l’eau jusqu’au torse alors on a abandonné. On attendrait la marée basse.
    Sur la plage, la récolte fructueuse des pêcheurs avait été mise dans des paniers. Il y avait des paniers entiers de poissons et crevettes ! C’était impressionnant ! Ces paniers étaient ensuite vendus aux habitants de Palolem qui repartaient chacun avec un panier, et étaient vendus sûrement aussi aux restaurants alentour.
undefined
undefined

    On s’est ensuite posés sur le sable près des touristes et on est allés se baigner. Nico m’a appris à surfer les vagues sans planche et j’ai moyennement réussi. Je me suis plusieurs fois pris le bouillon et ça je n’aime pas. Mais on s’est grave amusés dans les vagues.
    Puis, on est allés reprendre des forces au « Dropadi Bar ». On a pris un délicieux olive garlic cheese naan (un naan aux olives, ail et fromage) pour tous les deux. Quel régal ce naan ! Nicolas a pris des spaghettis à la bolognaise et au poulet, et j’ai pris une salade grecque. On a attendu une bonne heure avant d’être servi alors que la veille on était ravie de la rapidité avec laquelle on avait été servi.
    A 16h30, notre repas terminé, Nico voulait aller se baigner mais j’avais mal à la tête, je me sentais fatiguée et en plus il pleuvait un peu, ça n’incitait pas à la baignade. J’ai préféré rentrer à la chambre et laisser Nico se baigner tout seul. Mais Nico m’a suivi furieux car il ne voulait pas se baigner tout seul. Je me suis endormie et finalement Nico est parti se baigner seul. Il n’est rentré qu’une heure et demie après alors que je dormais toujours… Il s’était bien amusé. Il a fait du bodyboard durant plus d’une heure.
    Quand il est revenu, on est allés sur internet et à 20h on était de retour au « Dropadi Bar ». On s’est pris un soda chacun (Coca pour Monsieur, Fanta pour Madame) et un cheese olive naan (un naan aux olives et fromage) en apéro avant de déguster un délicieux sea bass (il s’agit du bar appelé aussi loup de mer) tandoori (cuit dans un four en argile appelé tandoor) avec des frites et des légumes. En fait, c’est Nico qui a tout mangé, je n’ai pu avaler que trois bouchées. J’avais dû faire une insolation parce que j’avais encore très chaud.
undefined

    On est rentrés à la chambre à 21h30, on a regardé à la télé le film « Seul au monde » avec Tom Hanks. C’est pratique ce film quand on ne comprend pas l’anglais car il n’y a presque pas de parole puisque il s’agit d’un homme seul perdu sur une île déserte qui parle seulement à son ami le ballon de volley…


Dimanche 20 août :

    On s’est levés à 9h30. A 10h30, on était au « Dropadi Bar » pour le petit-déjeuner. Nico a pris un milk tea (thé au lait), des toasts à la confiture et une omelette au fromage. J’ai pris un pancake au chocolat et un thé au citron.
    A 11h30, on est allé se baigner jusqu’à 13h.
undefined
undefined

    Après s’être douchés à la chambre, on est allés manger au « Dropadi Bar ». On a pris un naan pour tous les deux, Nico a pris un chicken sizzler (spécialité indienne composée de légumes et de poulet dans un plat en fonte si brûlant que ça fume de façon impressionnante) bien copieux et j’ai pris une mashed cheese potatoes (une purée faite maison au fromage vraiment délicieuse). Là, Nico m’a fait remarqué que j’avais chopé un énorme coup de soleil sur le visage ! En effet, j’étais rouge vive sur le nez et autour. Même le serveur l’a remarqué. J’ai dû passer plein de crème dessus pour ne pas risquer de peler.
    A 17h, on est allé se baigner jusqu’à 18h30. J’ai surfé plein de vagues toute seule comme une championne.
    A 20h30, on était de retour au « Dropadi Bar ». Mais compte tenu de l’heure avancée, le restaurant était bondé. On a partagé la table d’un couple allemand. On a pris un cheese olive naan (naan aux olives et au fromage) et une salade aux tomates et au fromage chacun. En dessert, Nico a pris une salade de fruits avec deux boules de glace et j’ai pris deux boules de glace à la mangue avec du coulis de fraise, trop délicieux !!
    Un des serveurs que l’on voyait maintenant tous les jours, et qui nous servait ce soir-là, nous a demandé si l’on était marié ou juste « boyfriends », depuis combien de temps on était ensemble, si on était étudiants… Il faisait le curieux. Ça m’a trop fait sourire, c’était si mignon.
    On a attendu près de 20 minutes qu’on nous donne l’addition car ils galéraient avec les ordinateurs qu’ils venaient d’installer pour la comptabilité et ne faisaient que des erreurs. Au final, on est rentré à 22h20 à la chambre, bref en retard de 20 minutes pour le début de « Desperate Housewives ». Rien de bien grave car je ne comprenais pas les dialogues et c’était un épisode avancé dans la saison par rapport à où je m’étais arrêté, au début de la saison 1.
    Ensuite, dans la foulée et pendant que Nico dormait j’ai regardé un épisode de « Sex and the City » qui se déroulait pour partie à Paris. Je l’avais déjà vu en France, mais en VO ça donne carrément mieux car on entend les français parlaient français à côté des américains qui parlent américains et lorsque l’héroïne dit quelques mots en français, c’est vraiment super drôle de l’entendre galérer à dire deux mots.
    Je me suis endormie une heure après Nico, à 23h30.



Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 14:09
Mercredi 16 août :

    A 13h40, on est arrivés à la gare près de Palolem Beach. On a pris un rickshaw qui pour 50Rs (0,8€) nous a conduit jusqu’à Palolem Beach. Ca faisait trop bizarre de revenir à Palolem deux mois après ma première visite. C’était la troisième fois que Nico venait à Palolem.
    Le chauffeur de rickshaw nous a déposé dans l’allée principale de Palolem et un homme s’est jeté sur nous pour nous proposer une chambre pour 250Rs (4,2€) près du centre de Palolem avec la télé et vue sur la mer. On a suivi l’homme. La chambre n’était pas trop mal, avec effectivement une télé et un balcon mais on ne voyait pas la mer, les cocotiers bouchaient la vue… On a quand même décidé de prendre la chambre qui était proche de la plage.
    On a été au « Silverstar Bar » pour y retrouver notre ami le serveur chinois à qui on avait appris quelques mots français. En passant par la grande rue principale, on a vu plein de boutiques autrefois fermées, désormais ouvertes, des nouveaux restaurants nouvellement construits, beaucoup plus de touristes qu’en juin, bref que de changement en deux mois d’absence ! Ça nous a donné le moral que nous avions perdu en ne voyant pas le soleil ce jour-là brillait sur Palolem Beach.
    Arrivés au « Silverstar Bar », déception : le serveur chinois n’était pas là et ça avait grave changé ! Il y avait eu des travaux. On s’est assis face à la mer et on a pris deux pizzas margarita et une assiette de frite. Il y avait fréquemment des averses. Notre vue sur la mer n’a pas duré longtemps car les serveurs ont tout de suite baissé les bâches devant nous pour nous abriter de la pluie dès que la pluie a commencé à tomber.
    On est ensuite rentrés à la chambre faire une grosse lessive, qui a eu du mal à sécher à cause de l’humidité ambiante.
    Vers 17h30, on est allés sur internet au cyber café où on allait lors de notre dernier séjour à Palolem. La femme qui s’occupait du cyber café nous a reconnu.
    La pluie a cessé et on est allés se baigner pendant une petite demi-heure car Nico a rapidement eu mal aux oreilles. On s’est tout de même bien amusés dans les vagues.
    Sur la plage, les indiens s’étaient réunis pour fêter la fin de la mousson. Un homme était en train de grimper à un cocotier pour y accrocher une corde décorée. C’est pas ça qui a arrêté la mousson…
undefined

    Après une petite douche, on est allés au « Dropadi Bar », un nouveau restaurant nouvellement construit au bord de la grande rue principale avec vue sur la mer. L’intérieur était très sympa avec un éclairage rose et vue sur la mer. Il était à peine 19h et le restaurant était déjà bien rempli, une heure après il était archi bondé et les touristes étaient obligés d’attendre au bar pour pouvoir avoir une table et manger.
    Etait proposé au menu du poisson. On a opté pour un requin pour tous les deux à 450Rs (7,5€). Il avait la taille d’un plat. Il était grillé, la tête avait été ôtée, il était accompagné de frites et légumes. Nico pensait que ça ne serait pas suffisant pour tous les deux, et pourtant il n’a pas pu finir… C’était sacrément bon, ça avait un petit goût sucré sympa. On s’est plus que pétés le bide. On est rentrés avec difficulté jusqu’à la chambre car le bidon pesait lourd  !


Jeudi
17 août :

    Il a plu toute la nuit, alors le matin comme il pleuvait encore, on a profité de rester au lit, j’ai dormi jusqu’à 10h30 pendant que Nico regardait la télé.
    A 11h40, on est allés au « Dropadi Bar » pour prendre le petit-déj même si l’heure était tardive pour cela. Emmitouflée dans mon k-way poncho, j’ai rejoint le resto avec Nico abrité sous son parapluie. On s’est assis face à la mer et l’on a petit-déjeuné. J’ai pris un pancake au chocolat avec le chocolat mélangé à la pâte miam ! des toasts au beurre et à la confiture et un milk tea (thé au lait), et Nico a pris des toasts à la confiture, une omelette au fromage et un milk tea. Le tout pour 160Rs (2,6€).
    Pendant le petit-déjeuner, on a regardé les pêcheurs qui ramenaient un énorme filet sur la plage. Aux deux extrémités du filet, des pêcheurs en file indienne (ça tombe bien pour des indiens loool) tiraient sur une corde pour ramener vers la plage le lourd et gigantesque filet de pêche. Ils ont mis une heure pour ramener le filet sur la plage et cela sous la pluie !
undefined

    Comme il n’arrêtait pas de pleuvoir, on ne pouvait rien faire, alors on n’a pas bougé de notre table jusqu’à la mi après-midi. Une bâche bleue avait été descendue devant notre vue sur la plage. J’ai écrit sur mon journal de bord notre voyage. On a joué aux cartes avec Nico. Bref, on s’est occupés comme on pouvait en ce jour pluvieux.
undefined

    A 14h30, on s’est pris dix kings prawns (de grosses crevettes, comme des gambas), avec des frites et légumes, pour tous les deux pour 250Rs (4,2€).
    Après être revenus à la chambre, puis être allés sur internet, on est allés se baigner malgré la grisaille. Il y avait de grosses vagues ! C’était génial !
    Vers 19h, on est retourné au « Dropadi Bar ». On y est arrivé tôt pour avoir une table. On a pris l’apéro avec un cocktail chacun. Un pina colada au rhum coco pour Nico à 110Rs (1,8€) et un honolulu au gin, pamplemousse, orange et sirop de granadine pour moi à 90Rs (1,5€).
undefined
    Puis, on a pris un king fish tandoori (poisson cuit dans un tandoor, four traditionnel indien) avec frites et légumes pour 350Rs (5,8€). C’était vraiment succulent avec un goût de moutarde sensationnel ! Et pour finir la journée en beauté, on a pris en dessert deux boules de glace à la vanille avec sauce au chocolat.


Vendredi
18 août :

    Le soleil est revenu ! On s’est levés à 9h30. On est allé petit-déjeuner au « Dropadi Bar ». Nico a pris une omelette au fromage, un milk tea (thé au lait) et un mango lassi (yaourt battu avec de la mangue). J’ai pris un pancake au chocolat et à la banane avec le chocolat et les bananes intégrés dans la pâte du pancake, et un jus d’ananas. Et on a pris également pour tous les deux des toasts au beurre et à la confiture. On a dégusté notre petit-déjeuner face à la mer sous le soleil mais il y avait de la brume.
    Vers 11h, on est allés sur la plage pour se baigner. Il y avait plein de touristes sur la plage, ça changeait de notre île déserte de juin. A l’horizon, on voyait des dizaines et des dizaines de bateaux de pécheurs. On s’est baignés. J’ai fait la planche allongée sur le dos à flotter sur l’eau, avec vue sur les cocotiers de la plage, trop le paradis ! Je me suis également allongée sur la plage face au soleil et j’ai réussi à prendre des couleurs en m’exposant seulement quelques minutes au soleil, j’étais toute contente de bronzer.
    Après une petite douche à notre chambre, on est retournés au « Dropadi Bar » pour déjeuner. Nico a pris des spaghettis méditerranéens avec des morceaux de poissons et autres crustacés. J’ai pris une salade à la tomate et au fromage ainsi qu’un olive garlic cheese naan (un naan aux olives, ail et fromage). Le naan est un pain sans levain préparé à base de farine de blé complet, plus épais que le chapati et cuit dans un four en argile appelé tandoor. C’est super bon ! A tel point que Nico en a voulu un lui aussi.
    Il y avait bien dix serveurs dans le restaurant ce qui faisait qu’on était servis extrêmement vite. Pour le même nombre de clients, en France, il y a seulement trois serveurs, là trois fois plus et les serveurs ne sont pas aussi stressés, bien qu’épuisés par leur horaire de travail, avec Nico on a remarqué qu’ils travaillaient de 8h du matin jusqu’à presque minuit avec très peu de pause.
    Après ce repas, on est rentrés à la chambre pour se mettre en maillot de bain et lorsqu’on est ressortis pour aller se baigner, il s’est mis à pleuvoir… Mais Nico a insisté pour qu’on aille se baigner. On a mis les sacs sous le parapluie planté dans le sable et on est allés se baigner et là, la pluie a cessé. Comme il y avait de grosses vagues, Nico a voulu louer un bodyboard et cinq minutes après il me rejoignait avec une planche. Il m’a appris à en faire et j’ai surfé quelques vagues assez bien. J’étais fière. La pluie est réapparue un moment, de grosses gouttes, on aurait dit des grêlons, ça tapait fort sur la tête, puis ça a cessé. Au bout d’une heure de bodyboard j’étais épuisée, on est sortis de l’eau.

    A 19h, on s’est rendus à la pizzeria « Magic Italie » où l’on avait été en juin. On a pris deux pizzas aux fromages.
    A 20h, le ventre plein, on est rentrés à la chambre, j’étais épuisée de la journée.





Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 19:19
Lundi 26 juin :

    Il pleut toujours.
    12h40, il est grand temps de quitter Palolem Beach. On est montés dans le bus qui se rendait à Margao (50Rs soit 0,8€). On est arrivés une heure plus tard à 13h40 à Margao.
    On a rapidement trouvé un hôtel, le « Margao Residency » à 400Rs la nuit (6,6€).
    Margao était un passage obligé pour prendre le train et partir de Goa.
    Durant toute l’après-midi, on a visité cette ville de 94400 habitants qui est vraiment sans intérêt aucun et pas jolie du tout.
    Le reste de la journée, on l’a passé à la chambre à manger des mangues et des bananes et à regarder la télé.


Mardi 27 juin :

    Depuis mon réveil, je ne me sentais pas très bien, j’avais la diarrhée… On est donc restés la matinée à la chambre pépère à regarder la télé. Puis, l’après-midi, on est sortis se balader en ville.
    Le soir, on a été manger au restaurant de l’hôtel. J’ai pris un chicken manchurian
(plat chinois composé de morceaux de poulet badigeonnés de farine et de gingembre frits et présentés dans une sauce au gingembre et au soja) qui était vraiment délicieux ! Nico a pris un egg biryani (riz préparé avec plein d’épices et un oeuf dur et cuit à la vapeur) et un milk tea (thé au lait). Le prix du repas était vraiment bas comparé à d’autres restaurants.
    Parmi les serveurs, un enfant d’une dizaine d’années nettoyait les tables et servait les plats. C’était la première fois que je voyais un enfant si jeune travailler, ça m'a fait mal au cœur.
    On a ensuite attendu minuit et demi dans notre chambre d’hôtel pour voir le match de huitième de finale de la coupe du monde de foot : FranceEspagne. Il y avait 3h30 de décalage avec l’Allemagne où le match avait lieu. Ce fut un match très très prenant où la France a gagné 3-1 et s’est donc qualifiée pour les quarts de finale contre le Brésil.
Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 18:54
Vendredi 23 juin :

    Pour rejoindre la plage, on passait parfois par un chemin entre les cocotiers au lieu de passer par le centre du village.
IMG-2023.jpg

    Nico a profité des vagues toute la journée.
    Sur la plage, les locaux jouaient au cricket sur la plage.
undefined

    Puis la pluie a commencé à tomber.

    Le soir, on a dîné au « Siona ». On a pris un mullet tandori, c’est un poisson préparé dans une marinade puis grillé. Nico s’est régalé, moi pas autant.


Samedi 24 juin :

    En fin de matinée, on s’est promenés sur la plage, les vagues étaient très hautes et l’eau avait bien monté durant la nuit grâce à la pluie : la plage était réduite de moitié. On est ensuite allés au « Silverstar Bar », un bar sur la plage. On avait les pieds dans le sable. On a pris des milk-shakes et deux omelettes, pour 120Rs (soit 2€).
    Il a plu toute la journée. Et quand il pleut à Palolem Beach, il n’y a rien à faire…


Dimanche 25 juin :

    Il a plu toute la journée.
    On est restés au « Silverstar Bar » à l’abri de la pluie de 11h à la mi-après-midi.
    En fin d’après-midi, croyant, à tort, que la pluie était partie pour plus de 10 minutes, on s’est promenés sur la plage pour explorer la partie qu’on n’avait pas encore visitée. Arrivés au bout de la plage, il s’est mis à pleuvoir une pluie de psychopathe ! Bref, j’ai sorti mon k-way poncho et on a couru sur la plage sous la pluie battante, retour au sec au plus vite !

Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 18:24
Jeudi 22 juin :

    Ce jour-là, on a quitté Colva pour rejoindre Palolem Beach.
    Après avoir petit-déjeuner au restaurant « Godman », on a grimpé dans un bus. A 11h40, le bus a démarré direction Margao (16Rs soit 0,2€ pour deux places de bus). 20 minutes plus tard, on est arrivés à Margao. Pas le temps de souffler, on monte dans un second bus. A 12h25, le second bus démarre direction Palolem Beach (40Rs soit 0,6€ pour deux places de bus). Il nous a fallu 1h30 pour rejoindre Palolem.
    Les deux bus que nous avons pris étaient très drôles, tout bariolés de couleurs, avec plein de Jésus accrochés partout, des guirlandes, et toutes autres choses. C’est très festif !
    Sur la route, dans le second bus pour nous rendre à Palolem, on n’a vu que des jolis paysages. On a traversé plein de petits villages où se promenaient des vaches (sacrées en Inde !), des poules, des coqs, des chèvres, des chiens, des chats. Les écoliers en uniforme rentraient chez eux à pied ou prenaient le bus, ils n’avaient pas classe l’après-midi apparemment. A un moment, notre bus a été bondé d’écoliers.
    A 13h50, le bus nous a déposé à Palolem, à quelques pas d’une guest house dans laquelle avait séjourné Nico quelques semaines auparavant. Le propriétaire voulait nous faire payer la chambre 400Rs alors que Nico avait payé 200Rs lorsqu’il était venu avec un ami. Après négociation, le propriétaire a descendu le prix à 250Rs la nuit (4€).
    La guest house était un peu éloignée du centre du village. Pour le moment, je n’avais vu la plage que de très loin.
    Palolem Beach est un tout petit village touristique, la plage est son seul centre d’intérêt. Et non pas des moindres ! C’est la plus belle plage indienne, un vrai paradis.
    On a été déjeuner au restaurant le « Siona ». On a commandé un chicken tikka (poulet). Il s’agit de morceaux de poulet épicé marinés dans une sauce de yaourt puis grillés. Le poulet a une couleur rouge orangé au final. Ce n’est pas mauvais du tout.
    Après le repas, Nico m’a enfin fait découvrir cette plage dont il m’avait tant parlé et tant vanté la beauté. Je n’avais pas imaginé voir devant mes yeux le paradis un jour et bien c’est fait ! Une plage en croissant avec des cocotiers sur tout le pourtour, une eau quasiment bleue avec de grosses vagues qui viennent s’abattre sur la plage de sable blanc et fin. Et surtout ! (presque) PERSONNE ! Seulement quelques touristes.
    On s’est installés à l’ombre d’un cocotier. Ça ne faisait même pas deux minutes qu’on était installés qu’une petite bonne femme est venue nous accoster pour nous vendre des bracelets et des colliers. On a attendu un moment avant qu’elle parte. Quand elle est enfin partie, on était enfin que tous les deux – des touristes n’étaient pas très loin, ainsi que des chiens errants qui dormaient sur la plage et des vaches qui se baladaient ou qui dormaient elles aussi. C’est vraiment space de voir des vaches sur la plage, très dépaysant. Ce qui est moins agréable ce sont les grosses bouses sur le sable blanc…

IMG-1995.jpg

    Première baignade. Quel bonheur ! Une eau chaude, un beau soleil… rien de meilleur ! Avec mon chéri, on était seul au monde dans ce paradis.

    Vers 19h, on a assisté au coucher de soleil, assis sur la plage.
    Après ce beau spectacle, on a été mangé une pizza dans une pizzeria italienne « Magic Italy » tenue par des italiens. Les pizzas y sont excellentes mais les prix très élevés !
 
Partager cet article
Repost0
25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 17:04
Mardi 20 juin :

    Le matin, le beau temps était au rendez-vous. On a été au restaurant « Godman » où on a pris un vrai petit-déjeuner indien : omelette masala (avec des piments et des oignons, original pour le petit-dej), toasts beurrés, jus de fruits et thé au lait, le tout pour 140Rs pour deux (soit 2,3€).
    A la fin de ce déjeuner copieux, Nico m’a présenté la plage sur laquelle il avait déjà été quelques semaines auparavant. Et là, je vois le paradis ! Une plage de sable fin blanc, cocotiers et mer bleue. Bon ok elle était un peu marron à cause de la pluie de la veille…
IMG-1981.jpg

    On s’est mis à l’ombre des cocotiers. Il y avait très peu de touristes, et peu d’indiens. Mais le peu d’indiens qu’il y avait ne s’est pas gêné pour me mater très distinctement. Je suis devenue leur attraction. Certains venaient carrément s’asseoir pas très loin de nous pour avoir une meilleure vue sur Aurélia en maillot de bain. Même si c’est très énervant, on ne peut rien faire d’autre que faire comme si de rien n’était.
    Deux indiennes se sont assises à côté de nous, elles voulaient nous vendre des bracelets et paréos. Elles insistaient, elles insistaient… Finalement, elles sont parties de leur plein gré.
    Pas moyen de rester tranquille quelques secondes !

    Après la bronzette, on a été se baigner dans cette eau chaude pleine de vagues. Hum, le paradis  !
undefined
  
   
Tout l’après-midi, la pluie est tombée avec quelques orages. En fin d’après-midi, on a été se promener sur la plage.
    Les pêcheurs étaient en train de mettre un filet dans l’eau, chacun des pêcheurs tenait un bout du filet. Ils l’ont tiré jusque sur la plage avec quelques poissons et crabes à l’intérieur du filet, il y avait même des raies. Les enfants faisaient la chasse aux petits poissons qui tombaient des filets. C’était très convivial.
    Le soir, Nico a voulu me faire goûter le thali indien dans un restaurant typiquement indien. Il ne voulait pas me dire ce que c’était mais il m’a assuré que c’était délicieux. Le thali est le repas traditionnel originaire du sud de l’Inde. Il est servi dans une assiette en métal recouverte par une feuille de bananier quelques fois. Composé de riz blanc entouré de plusieurs coupelles contenant différents curries de légumes (sauces de légumes), dhal (purée de lentilles, haricot ou pois chiches servie plus ou moins liquide), sambar (dhal accompagné de dés de légumes et de purée), chatni (condiment aigre-doux fait de fruits ou de légumes cuits dans du vinaigre avec du sucre et des épices jusqu’à consistance de confiture ou compote) et lait caillé.
    J’ai donc goûté. J’ai plongé mon roti (pain indien sans levain en forme de petite galette) dans un petit bol contenant une préparation épicée. Un goût ne me plaisait pas et il revenait dans chacun des bols que j’ai goûté. Il s’agissait de clous de girofle dont j’ai horreur. Ce goût de clous de girofle a tout gâché. Le plat en lui-même était quand même très spécial. Il faut être habitué à manger des épices. Ça ne m’a pas convaincu.
    Durant tout le repas, les locaux n’arrêtaient pas de nous regarder comme des bêtes de foire. Ça ne m’a pas trop plu parce que nous nous ne les regardions pas, on est tous des êtres humains, rien d’extraordinaire.


Mercredi 21 juin :

    A 11h, on été à un restaurant près de la plage pour prend notre petit-déjeuner. Nico a avalé une omelette avec des toasts, un jus de fruit et un milk tea (thé au lait). Pour ma part, j’ai préféré prendre un bol de céréales, des toasts à la confiture, un jus d’ananas et un milk tea.
    On s’est ensuite rendus sur la plage. On s’est installés à la même place que la veille. Mais au moment où l’on a posé nos affaires, trois indiennes nous ont repéré et se sont jetées sur nous pour nous vendre bracelets et paréos. Quand elles se sont décidées à nous laisser tranquille, Nico s’est aperçu que nous n’étions pas seuls à cet endroit. Un iguane était à ses pieds…
IMG-1978.jpg

    … Il était mort ! Heureusement. Il était là depuis notre arrivée et on ne l’avait pas calculé trop préoccupés à se débarrasser des vendeuses.
    On est partis se baigner pour être enfin seuls. Mais en Inde, on n’est jamais seul… Tous les indiens qui se baignaient pas loin de nous se sont mis à me mater et à essayer de se rapprocher de moi. Ceux qui étaient sur la plage en train de marcher n’arrêtaient pas de regarder vers moi. C’était vraiment très désagréable. On est vite sortis de l’eau, on a pris nos affaires et on est allés s’installer bien plus loin sur la plage, là où il n’y avait PERSONNE ! Mais là, les trois indiennes qui avaient tenté de nous vendre des objets nous ont suivi et se sont mises très près de nous. On a attendu que Nico les vire pour aller se baigner seuls en amoureux loin de tous. Enfin le paradis !

    On est ensuite se régaler d’un plat de pâtes au « Pasta Hut », restaurant près de la plage.
    L’après-midi, je ne me sentais pas très bien, sûrement que j’avais eu trop de soleil le matin, on est donc restés à la chambre pour que je me repose.
    Vers 19h30, on est retournés sur la plage pour voir le coucher de soleil. Le ciel avait des couleurs magnifiques.
IMG-1984.jpg

    Pour le dîner, on a été au restaurant « Godman ». Nico a pris un beef sizzler (boeuf) et moi un chicken sizzler (poulet). Le sizzler est une spécialité indienne composée de légumes et de viande dans un plat en fonte si brûlant que ça fume de façon impressionnante. On était tout enfumés, mais on s’est bien régalés.
Partager cet article
Repost0