Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Voyage en Inde du Sud - été 2006
  • : Récit du voyage en Inde du Sud de Nicolas et Aurélia de mi-juin à fin août 2006
  • Contact

Catégories

Liens

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 16:06
Lundi 28 août :

    On s’est levés à 9h, on n’a pas très bien dormi cette nuit-là stressés par l’idée de rentrer en France. On a fait nos sacs. On a laissé la chambre dans un sale état : le lit complètement défait, les serviettes de toilette de l’hôtel sur le lit, le parapluie qui avait rendu l’âme sur la commode, un cafard mort sous un verre retourné… On est allés à la réception payer les trois dernières nuits : 4650Rs (77,5€) et là un homme attrape les clefs pour aller montrer la chambre à un couple de touriste… ils allaient avoir une bonne impression… petit et crade… Déjà que propre ça ne nous avait pas trop réjoui la première fois qu’on avait vu la chambre alors je ne sais pas si le couple de touriste est parti en courant en voyant la chambre…
    Le gérant de l’hôtel a appelé un taxi pour qu’il nous amène à l’aéroport. Le taxi serait là à 13h30.
A midi on a été au « Churchill Café » manger un bon hamburger au steak !
    A 13h30, on était de retour à l’hôtel où le taxi nous attendait. Notre avion décollait cette nuit-là à 1h20 du matin, je me demandais pourquoi on devait partir si tôt à l’aéroport. J’ai compris que mieux on y serait tôt moins on stresserait de rater l’avion. On a roulé, roulé, ça me paraissait encore plus loin que lorsque j’étais arrivée en juin et qu’on avait fait le chemin inverse. Mais il y avait des bouchons à cette heure-là. Quand le taxi était arrêté dans la circulation, les mendiants venaient réclamer des roupies à nos fenêtres. Le taxi a rejoint l’aéroport à 15h40 après plus de deux heures de trajet ! C’est de la folie !
    On s’est assis dans l’aéroport et on a attendu que le temps passe. Bref, on s’est trop fait chier. J’étais super fatiguée en plus, je n’avais qu’une envie : dormir. Mais les sièges n’étaient pas prévus pour dormir. On a été sur internet pendant une petite heure, même si ça coûtait très cher, mais au moins ça nous a fait passer le temps. On a mangé des petits biscuits. On a joué au Uno. On a lu.
undefined

    A 22h, on a passé la sécurité pour les bagages. Ils ont mis un ruban en plastique tout autour pour prouver qu’il avait été vérifié.
    Puis on a été à l’enregistrement. Un homme nous a demandé si on ne voulait pas aller dans un avion Air France car il y avait de la place, mais nous on n’a pas voulu lâcher Swiss Air par sécurité. A 22h30, on s’est fait enregistrer. L’hôtesse nous a demandé en anglais quelque chose à propos de nos bagages à main qu’on gardait avec nous. J’ai compris qu’elle nous demandait si on avait des médicaments ou des produits liquides dans nos sacs. J’ai pensé qu’il fallait que je prenne les ordonnances que j’avais laissé dans mon gros sac pour prouver que les médicaments que je gardais sur moi m’étaient bien prescrits pour ne pas avoir d’ennui avec la douane, mais Nico ne m’a pas laissé reprendre mes ordonnances, alors que j’avais raison…
    A 23h, on arrive à la douane et là ce fut super strict. On nous a pris notre bouteille d’eau car il ne fallait pas de liquide à bord. Nico s’est fait fouiller à gauche par un homme et moi à droite par une femme. La femme qui était juste devant moi se faisait tout confisquer ce qu’elle avait dans son sac : adieu déodorant, parfum, rouge à lèvres… ça remplissait un bac ! Après qu’on m’ait fouillé, on a fouillé mon sac. Ils ont jeté mon stick à lèvres et mes médicaments car je n’avais pas l’ordonnance avec… merci Nico… Alors ça m’a énervé. De son côté, Nico s’est fait fouiller son sac à dos. Ils ont allumé son appareil photo pour voir si c’était un vrai et non pas un faux contenant je ne sais quel explosif. On s’est assis et on a attendu l’embarquement.

Partager cet article
Repost0

commentaires